vendredi 13 novembre 2009

One Year Later

Cela fait maintenant un an que j'ai recommencé a grinder en partant de 100$. J'avais décidé de construire enfin une BR en jouant sérieusement, en montant de limite sans jamais me mettre en danger, et éviter de me broke comme ca avait trop souvent été le cas.

Le parcours a été long, parfois très difficile mentalement, mais je peux mesurer en un an tous mes progrès. J'avais la "chance" de ne pas avoir d'activité à ce moment là (diplomé en recherche de taf), et donc j'ai eu largement le temps tous les mois de gambler.

Les progrès techniques ont été indéniables, notamment au début ou je me suis rendu compte en fait que je repartais sans presque aucune base sérieuse. Je devais tout réapprendre, en quelque sorte : le jeu PF, post flop, dans les blinds, adaptation aux adversaires, etc.... Tout n'est pas parfait, bien sur, et j'ai encore une marge de progression immportante, mais j'ai commencé à regarder des vidéos sur limpers, et ca m'aide déjà bien. Il faudra continuer.

Dans les grandes lignes : entre novembre et décembre 2008 : NL10 jusqu'à 300$, NL25 jusqu'à 1000$, NL50 ensuite mais rechute immédiate à 200$. Rebuild jusqu'à 1K$ et re shot en NL50. Entre Janvier et Mars, NL50 jusqu'à 4K, NL100 entre mars et Juin jusqu'à 11K, NL200 Entre Juin et Octobre jusqu'à 28K, et enfin NL400 depuis le début de ce mois.

Le moins que l'on puisse dire c'est que ce parcours n'aura pas été limpide. Le tilt aura été très présent et aura considérablement freiné ma progression, je ne compte plus les down de 10, 20 voire 30 BI que j'ai connu en 50 et en 100. Le mental est en fait bien plus important que la technique, c'est la première leçon à retenir. Savoir se controler après 2 bad beats face à des fishs, c'est la règle de base. Ca à l'air évident quand on le dit comme ca mais c'est très difficile à mettre systématiquement en application. Le point positif de tous ces down, c'est que maintenant j'ai tout connu en termes de variance et de swings, et donc c'est beaucoup plus facile pour moi de se relever après un bad run.

Heureusement à partir de la 200, le tilt a commencé (je dis bien commencé) à disparaitre, et le pire down que j'ai eu en 200 doit etre de 10 BI. En 400 sur 18K hands, j'ai fait -6 BI une fois mais je suis remonté après sur la meme session. Ce n'est pas forcément que je joue plus prudemment en termes de stats, mais j'essaie de faire le moins d'erreurs possible, parce que ca commence quand meme à couter très cher. Alors certes, avec 75 BI en BR je suis tranquille, et je ne joue pas scared money, mais inconsciemment je pense, j'essaie de ne pas "faire n'importe quoi". Et du coup les sessions sont beaucoup plus courtes. J'essaie de me concentrer au maximum pendant une période très courte, et d'ailleurs dès que je suis à +4 BI, j'ai déjà envie d'arreter, je suis déjà satisfait. Souvent, quand j'ai continué, j'ai été rattrapé par la variance et je perdais une partie de ce que j'avais gagné.

Avant c'était complètement différent, j'avais envie de jouer parce que j'étais addict, je raisonnais en termes de volume, et je voulais faire gonfler ma BR, et ca ne me dérangeait pas de jouer 10 ou parfois meme 15h d'affilée. Maintenant, je raisonne plus en termes de rentabilité, de gains net et de résultat.

Alors bien sur il y a une autre raison essentielle à cela : c'est le manque de temps. Désormais je suis en master, et j'ai repris un rythme de vie normal, et surtout une vie étudiante, avec tout ce que ca implique. J'ai cours tous les jours, je sors souvent le soir, et donc j'ai rarement le temps de jouer, hormis peut etre le w-e. Bref, maintenant, meme si j'ai une heure devant moi, j'ai pas nécessairement envie de jouer, parce que j'aime bien commencer une session en me disant que j'ai du temps devant moi, il ne faut pas que ce soit un facteur que j'aie à prendre quand je joue. Si jamais je commence très mal, en plus, il faut parfois du temps pour remonter.

Bien sur c'est dommage car ce manque de temps intervient à un moment de ma progression ou ca commence à vraiment devenir intéressant, ou le niveau est devenu relativement élevé. C'est bien là que je dois accumuler les hands et les heures de jeu pour vraiment progresser. Je vais essayer de m'organiser, car j'ai bien l'intention d'etre bien installé en NL400 et d'y passer un certain temps (plusieurs mois sans doute). C'est tout de meme la limite charnière avant la NL1000 (pas de 600 ou 800 sur Everest), donc c'est à prendre très au sérieux. Je dois notamment faire évoluer mon jeu vers plus de 3 Bet et plus de mains relancés. D'après ce que je vois partout, un style de reg gagnant en 400 se situe vers 23/19/5 avec 9 ou 10% de 3 Bet, voire meme 25/21. Moi je suis vers 18/15 avec 6% de 3 Bet, c'est quand meme un peu trop tight. Et une évolution de son jeu, ca ne se fait pas du jour au lendemain, c'est clair. Donc j'espère juste que je pourrai m'organiser, car je compte bien réussir dans cette nouvelle étape de mon parcours.

A plus !

Mon graphe depuis le début du mois :

lundi 28 septembre 2009

September started on the 12th



Après un début de mois pour le moins difficile, les choses sont rentrés dans l'ordre, tranquillement, sans trop forcer. Septembre est d'ailleurs mon best month ever, avec 4,25K de gains (2.97 BB/100 et 44,5K hands) sans compter les bonus de parrainage de nouveaux joueurs (une dizaine, et je leur file 75 à chacun), et un RB de 1,4K mais qui finalement ne compte pas pour ma BR puisque c'est ce que je cash out tous les mois. Donc overall, on est proche des 7K gagnés, c'est vraiment très satisfaisant.

Donc la BR monte bien. Sauf catastrophe, je devrais atteindre la palier des 26K vers mi octobre, je commencerai donc à jouer en NL400 dès cette somme atteinte, comme prévu dans ma tete depuis déjà un petit moment. Et pour un petit moment à priori (de nombreux mois au moins), puisque sur Everest, il n'y a pas de NL600 en action, donc la limite suivante est déjà la NL1000! Là je pense que c'est plutot 70/80 BI, une expérience et un niveau technique que je n'ai pas encore pour y aller sereinement.

J'espère en tous cas que ce move up me permettra de franchir un palier supplémentaire parce que je n'ai pas eu avec la NL200 le sentiment de progresser aussi vite que je ne l'aurais cru. En fait là ou j'ai progressé, c'est plutot par rapport à mon mental : je ne suis parti en gros tilt qu'une fois ce mois ci, et j'ai fini à -9 caves. Mais sinon, rien, ca a été plutot calme, je me suis vraiment concentré et je jouais en général de sessions de 2 ou 3h maximum. Je me suis rendu compte que trop souvent j'étais bien gagnant au milieu de sessions de 4 ou 5h, et ensuite je commencais à relacher la pression, à moins etre attentif et trop passif, je commencais à m'énerver et si je perds un ou 2 gros coups, là ca me mettait complètement en tilt et après c'est beaucoup plus difficile de revenir. Donc maintenant, dès que je suis gagnant de 3/4 caves +, je fais une pause, quitte à reprendre, je pense que cela aura un impact positif sur mes résultats et, à long terme sur ma motivation, mon mental. Sur un thread du CP dans la section psychologie, ce sujet y est d'ailleurs abordé.

Au niveau technique en fait, je n'ai pas réellement progressé, je suis juste légèrement plus aggro qu'en NL100, et 3-Bet légèrement plus (6%), mais je suis finalement toujours resté très tight, certaines sessions ou je finis bien gagnant, je joue 16/12, ce qui est quand meme plutot nit. Mais sur l'ensemble de la NL200, c'est plutot du 18/14, voire du 19/15 quand les tables ne sont pas trop aggressives. Tant que le style bien TAG marche, je continuerai sur cette voie, meme si j'ai beaucoup de faiblesses et que je peux vite devenir exploitable sur pas mal de plans. Mais le bon coté c'est que mon image est bonne est que du coup mes 3-Bet/4-Bet sont en général assez respectés, et je peux passer plus de bluffs, faire quelques moves qui marchent assez bien. J'ai notamment du mal contre des joueurs beaucoup plus aggro qui jouent 22/19 avec 7 ou 8% de 3-Bet, c'est une de mes grandes faiblesses. Il faudra absolument que je 4-Bet beaucoup plus en NL400 sinon ca va vite devenir compliqué. Mais le style bien tight que je joue me permet de gagner, et d'avoir moins de variance.

Certes je ne suis pas un gros gagnant, et pour que je le devienne il faut que je progresse en jouant plus de mains, en étant encore plus agressif, et donc tenter plus de moves évolués. Mais c'est pour ca aussi que je vais monter en NL400. Je pourrais me contenter de la NL200 pendant encore longtemps et de jouer tranquille mon jeu tight, justement, mais non. En 400, la proportion des très bons joueurs augmente, l'écart se resserre encore plus, et donc il n'y a que comme ca que je pourrai progresser par moi-meme, au contact des très bons, ce qui me permettra peut etre de passer de gagnant correct à gros gagnant. Il me manque donc un déclic : j'ai compris pas mal de choses en 11 mois depuis ma reprise à partir de presque rien, mais il me manque encore quelque chose pour etre mieux qu'un reg ABC ou straight forward de la 200 que je suis actuellement. Je suis à 3BB/100 sur les 100K dernières hands, on est sur la bonne voie, mais j'aimerais bien que ce soit un peu plus, "décoller" vraiment. C'est peut etre trop demander, mais bon je n'ai encore que 6 mois ou je pourrai vraiment avoir le temps de jouer, après ca va etre plus complqué.
Pour franchir ce cap, je me pose toujours la question d'un coach, ca peut etre intéressant meme s'il faut compter quand meme environ 1K d'investissement, mais au moins je pourrai progresser et analyser mes leaks très rapidement. A voir, donc, éventuellement à la fin du mois prochain si j'ai du mal pour mes débuts en NL400. D'ailleurs je dis débuts mais en fait j'y ai déjà joué 3400 hands ou j'ai d'ailleurs beaucoup chatté (11.25 BB/100 lol) alors qu'à ce moment là j'étais break even en 45K hands de NL200. Fucking variance!


A plus

lundi 31 août 2009

Acceptable in the summer

Un mois largement acceptable pour le "peu" de mains joués sur ce mois d'aout, la majorité l'ayant d'ailleurs été à Malte chez l'ami SimEFP. Depuis, je suis rentré en Normandie, et j'ai très peu joué mais plutot bien : 8 BB/100 sur 7300 hands. Donc tout va bien. Je suis encore loin d'etre un gros gagnant pour mon deuxieme mois en tant que reg de la 200 d'Everest, mais au moins je suis gagnant, après un long break even. Le cash gagné durant cette période venait d'ailleurs de la NL400 ou j'ai effectué des shots réussis.



Je pense avoir run assez good, mais surtout il n'y a pas eu, contrairement aux mois précédents de sessions tiltesques à -10 BI ou plus. En fait j'ai juste 2 grosses sessions perdantes à -1K chacune. Je me suis donc bien calmé.

Mon niveau de jeu dans tout ça ? J'alterne le jeu tight / loose en essayant de trouver le juste milieu, mais de toute façon, je me rends compte qu'il faudra que je m'adapte plus au flow de la table plutot que d'essayer d'appliquer un jeu robotisé sur chacune de mes 8 tables. Chacun a un style de jeu qui lui convient, et je pense qu'un joueur qui joue 22/19 avec 8% de 3-Bet peut tout aussi bien gagner qu'un joueur qui joue 17/13 avec 5% de 3-Bet (c'est-à-dire plutot moi), tout dépend en fait de la perception qu'ont les adversaires et comment vous l'utilisez pour lire justement les mains adverses.

Ce qui est sur, c'est que je pense avoir beaucoup de points sur lesquels je peux progresser, notamment le jeu en blinds, le 3-Bet PF, le jeu dans les pots 3-bettés, etc... SimEFP me l'a d'ailleurs beaucoup conseillé, mais il faut que je me mette à matter des vidéos. J'ai encore un mois a rien foutre en gros avant de reprendre mes études, ce serait bete de ne pas en profiter.

Ma BR monte doucement mais surement. Je vais avoir pas mal de temps pour grinder au mois de septembre, donc j'espère faire un bon mois (avec d'ailleurs un RB qui va augmenter, je serai surement close des 20$/h maintenant) pour me rapprocher de la barre des 26K qui marquera mon entrée probable en NL400. Je me suis fixé comme objectif de l'avoir atteint fin octobre au plus tard. Je vais pourvoir voir si j'ai réellement progressé sur cette limite, ou alors si ce mois d'aout n'était qu'un rush passager.

Pour finir, le suckout et le setup du mois



mercredi 19 août 2009

Drunk in Malta

Voilà 5 jours que je suis rentré de mon séjour à Malte avec yostyle chez SimEFP, et je trouve seulement le temps maintenant de faire un petit compte rendu.

Le poker a été forcément très présent pendant toutes ces 10 jours puisqu'en plus de nos discussions habituelles de mains, de joueurs, du circuit pro etc..., nous avions avec nous à l'appart Benjamin "MagicDeal" Pollak, un regular high stakes de l'ACF et son pote Alex, responsable des évènements live sur Chili. Autant dire que nous avons pu avoir des conversations plus qu'enrichissantes avec ces 2 personnes. Avec en toile de fond quelques bons bars et restos, des sorties sur la cote dans l'eau chaude et limpide de Malte.

Le seul regret est que nous n'ayons pas pu faire de cash game live à l'appart en mode alcoolisé, alors qu'on était tous bien chauds. Mais sans jetons, c'était compliqué (un comble quand meme pour des employés de ChiliPoker).

On s'est fait en tous cas quelques sorties dans les boites et bars de Malte à 2.25€ le JackDaniel's Coke (un bonheur), et du coup à ce prix les verres défilent à toute allure. Pas étonnant qu'on soit chaud pour jouer après, discussion sur le poker + soirée + Jack Coke = "Je suis trop chaud pour gamble".

On a tout de meme pu aller dans un casino jouer en live au blindes 1/2. Le bilan a été positif pour moi (+260€) et je pense que je raconterai les mains dans un prochain post parce qu'il y a beaucoup de choses à dire sur le jeu à Malte.

De notre coté avec yostyle, on a grindé assez intensivement pour des "vacanciers" (pas loin de 19K mains pour moi sur les 9 jours), pour un 4.35 BB/100, donc plutot satisfaisant surtout que j'avais démarré le mois bien dans le rouge (-1200), et qu'on a joué plus d'une fois bien éméché entre 3 et 8h du mat'. J'ai chatté quelques gros pots, notamment un à 1.5K en NL400 ou je fais flush runner runner alors que j'avais la meme main que vilain, QJ sur T98. Mes shots sur NL400 se passent d'ailleurs très bien, je tourne à 11.25 BB/100 en 3300 hands, alors qu'en 58K hands de NL200, je suis à 0.70 BB/100.

On peut donc dire que je break even la limite, je ne suis pas encore un joueur gagnant, j'apprends. J'ai une BR confortable désormais, je peux donc continuer mon grind de la limite sans aucune crainte de devoir redscendre. Au mois de septembre en principe, j'aurai beaucoup de temps pour jouer, je pense que ce mois sera un mois important dans la suite de mon évolution. Mon objectif est d'etre bien installé en 2/4 d'ici la fin de l'année, sachant que je m'y engagerai avec 65 BI, soit 26K. J'ai donc encore un peu de marge avant de l'entamer.

De par les shots que j'ai fait, je peux dire que le niveau est quand meme bien plus élevé qu'en 200, meme si on y retrouve beaucoup de regs que j'ai déjà cotoyé en 200 et meme en 100 à l'époque. On voit des joueurs qui jouent 25/22 avec 9% de 3-Bet. Quand ces joueurs ont la positions sur vous, cela devient vite impossible de jouer. Vous ne pouvez pas etre tranquille. Je m'aperçois que certaines sessions sont beaucoup moins "violentes" que d'autres, car des regs "calmes" et moins aggros sont à mes tables, et non les maniac qui 3-bet et C/R flop à tout va. Mais il faut jouer contre ces regs là pour progresser. Je pense qu'il faut à un moment donné loosifier son jeu en high stakes, et etre beaucoup plus aggro pour etre bien gagnant.

Je vais devoir me mettre à regarder des vidéos pour progresser, chose que je n'ai jamais faite. J'ai énormémenet de leaks plus ou moins grandes mais que je pourrai corriger en m'inspirant de vidéos, ou pourquoi pas un coach? Mais attendons la fin septembre pour cela.

A plus tard

mercredi 22 juillet 2009

What the fuck did I do?

Tout a commencé le 16 Juin : c'est là que j'ai commencé à vraiment déconner. J'avais décidé de quitter Paris et d'aller sur la cote Normande pour une dizaine de jours.

Je ne pense pas que ca ait un quelconque lien mais dès que je suis arrivé, j'ai joué le premier soir et j'ai perdu 1K en faisant n'importe quoi alors que j'étais tranquille à +2,8K sur le mois et 7 BB/100. Bon, pas grave, on va essayer de se reprendre le lendemain. Je joue pourtant dans des conditions idéales : Plage, vélo, jardin la journée, et poker la "nuit". Je suis frais et reposé. Et pourtant, je parviens à perdre 2K en 12h de jeu.

Bon, là il y a un moment ou il faut stopper l'hémorragie et arreter de balancer. J'analyse, à froid, ma session et je constate qu'au delà de mon niveau de jeu pitoyable et de ma capacité à donker des caves, je n'ai pas réussi à gagner de coups, seulement 8 malheureux pots au équivalents ou au dessus des 200BB. Il y avait donc bien un problème.

Je prends sur moi mais je suis quand meme au bord de la rupture. Heureusement que mon mois était bon jusque là. Le soir meme, je reprends confiance et gagne 850 en 9h de jeu. Toujours ca de repris. Mais le lendemain je reperds 1200 en jouant bourré pendant 4h. Je commence à m'en vouloir à moi-meme. Je paye des 3 bet dans tous les sens, je 4 bet light, bref ca commence à vraiment sentir le roussi pour moi, il faut que je me resaisisse et vite.

Je ralentis le rythme de jeu sur les 3 jours suivants mais en cumulé je perds de nouveau 1000. Ce qui me "rassure" c'est qu'il y a tout de meme des sessions positives. Je continue mon grindage intensif (je n'ai pas trouvé d'autre remède que de jouer à bloc durant ces périodes de down) et recommence à enchainer quelques sessions positives donc une à +1K qui m'a vraiement fait un bien fou. Ca ne m'empeche pas de faire une nouvelle session à -1K une semaine après alors que je recommencais à bien gagner.

Bref, je suis embourbé dans un down assez violent dont je ne m'arrive pas à me sortir. Et je décide alors de shooter enfin cette putain de NL200 parce que je commence tout simplement à saturer de cette NL100 sur laquelle je joue depuis 4 mois. Des débuts très difficiles, il faut bien le dire, je suis négatif de 800 en 5 sessions.

Nous sommes alors le 10 Juillet. Et depuis, je redécouvre la signification du mot good run. C'est simple, je ne perds plus depuis cette date. J'ai recommencé à engranger. je suis à 10 BB/100 sur 8500 mains, +3,6K. Ouf! Ca fait du bien. Je me suis meme permis un shoot en NL400 d'une table lors d'une matinée ou les tables étaient désertées de regs mais peuplées de fishs. Et j'ai ainsi pu faire mon best day ever (+1800$) et gagner mon biggest pot ever (910$). Pour faire un bilan depuis le 1er Juin, je suis à +2K$ en 120K hands (lol). Je suis donc loin d'etre un bon joueur si on s'en réfère aux chiffres. Mais j'ai pourtant l'impression de me sentir bien (du moins pour l'instant) sur cette NL200. Concernant le niveau de jeu, on retrouve les meme robots que sur NL100 (les 18/15/4), les memes joueurs qui ont move up en meme temps que moi. Donc pas de difficulté à ce niveau là, j'ai pas l'impression de me faire dominer meme si j'ai pu rencontrer des joueurs infiniment plus forts que moi, et qui visiblement jouent sur cette limite depuis des mois.

Tout se remet en place doucement, le rakeback commence à etre sympa (avec mon statut The Summit Zone), et j'ai touché quelques bonus en parrainant des nouveaux joueurs, ma BR recommence enfin à décoller. Je sais que des down seront encore à venir, mais je crois que là vu mes 30 derniers jours, je pense avoir déjà tout connu en termes de pertes. J'espère que cette période de trouble aura en tous cas servi à faire progresser mon mental, savoir se détacher du résultat et se concentrer sur les prises de décisions. Je suis donc préparé à tout.

Je vais essayer de poursuivre ma progression en essayant d'éviter les erreurs parce que sur cette limite elles se payent très cher. Je ne sais pas encore jusqu'ou cela va me mener, je ne prèfère pas me fixer d'objectifs parce que de toute façon je ne les respecte jamais. So wait and see....

A plus tard

jeudi 11 juin 2009

Hey June

Un début de mois paisible : 15K Hands, 2K de gains, 6,5 BB/100. Pas trop l'impression d'avoir subi un nombre élevé de suckouts comme le mois dernier, les choses se passent donc "normalement".

Mais c'est comme d'habitude en fait, les craquages viennent généralement après ; ce serait exceptionnel d'ailleurs de ne pas avoir une ou 2 nuits de tilt ce mois ci ; mais je me le dis tellement que ces sessions de noiceur et de cauchemar vont bien finir par cesser. A force de se répéter la meme chose, ca finit par rentrer.

Et c'est là d'ailleurs, comme je l'ai déjà souvent dit, que se situe le principal, si ce n'est l'unique axe de progression me concernant (pour la NL100). Un joueur de poker représente à la fois un tout technique et mental : j'ai trop souvent négligé cet aspect là : certes j'ai confiance en mon jeu, mes capacités techniques, mais je ne sais pas encore bien gérer ces périodes de bad run et ce qui fait que je balance à tout va en une seule nuit.

Je sais, vous l'avez déjà entendu, mais ca me parait encore plus clair maintenant que je tilte de moins en moins et que mes résultats vont bien.

La satisfaction que je tire de ces soirées tiltesques, c'est que j'arrive assez bien à me détacher du résultat financier. Ma BR me permet de jouer sans pression à ce niveau là, et du coup, cela n'affecte pas ma manière de jouer dans les périodes de "reconstruction" post bad run. Mon jeu reste le meme et une fois reconcentré, ca va beaucoup mieux.

Et je dois du coup réviser un peu mon jugement concernant les bad runs : je pensais que seule notre manière de jouer influencait nos résultats et que les sessions perdantes de nombreuses caves étaient dues en grande partie à du tilt et des mauvaises décisions : ce n'est pas tout à fait vrai, il y a quand meme des situations ou on est destinés à perdre le coup, et quand ces situations s'accumulent, eh bien il n'y a rien à faire. Quand on prend 6 ou 7 bad beats en 2 heures et qu'à coté on en gagne pas beaucoup de coups, eh bien that's poker. Ce qui différencie les bons joueurs (comme moi, je pense) des très bons, c'est cette gestion de ces bad runs pendant une soirée : il faut tout simplement savoir s'arreter, resserer encore plus son jeu et ne pas partir en live mentalement, s'énerver, etc...

Je dois donc me forger un mental d'acier à l'entame très prochaine de la NL200. Je ne sais pas pourquoi, mais je m'en fais une montagne de ce move up : j'ai l'impression que le gap est monstrueux et que je vais galérer comme un fou au début. D'ici une dizaine de jours je pense, si tout continue à bien se passer en 100, je ferai officiellement mes débuts en 200. Juillet et aout, je vais sans doute beaucoup moins souvent jouer, j'espère donc que ca se passera bien.

GL

mardi 2 juin 2009

May the luck be with you

Un mois de mai qui restera comme le mois le plus douloureux mentalement depuis ma "reprise" en novembre dernier. Un mois qui est positif, certes, mais qui reste pitoyable étant donné le nombre d'heures passées à jouer (plus d'une centaine). +2,15K en 63K hands (sic) pour un déplorable 1.86 BB/100, avec un RB évidemment monstrueux de 1,2K, mais à la limite le RB je m'en fous, ce n'est que du bonus pour moi, et il ne sert de toute façon qu'à cashout.




Comme vous pouvez le voir sur ce graphe, j'ai (encore) recommencé à tilter. Et tilté sévère. En une nuit marathon et 17h de jeu, j'ai laché pas moins de 19 BI en faisant d'ailleurs un mix avec la NL200, faute de tables dispo. Et j'encaisse d'ailleurs un méchant -700 en NL200. Une nuit qui restera comme mon worst day ever, bien évidemment.

Ce qui s'est passé, c'est que j'ai non seulement tilté "passagèrement", mais je n'ai pas su arreter quand il le fallait. A un moment donné, au moment d'entamer ma 14ème heure de jeu d'affilée, j'étais à -600, ce qui était tout à fait "acceptable" vu que j'étais descendu à -1500, et surtout vu la physionomie de la nuit. Et c'est là que j'aurais du arreter. Quand j'analyse ma session, je me dis quand meme que j'ai gagné environ une trentaine de pots à 200BB ou plus (en NL200 aussi). Mais j'en ai perdu tellement, et voilà toute la différence. J'ai beaucoup trop donné, une fois de plus, et ajoutez-y des horreurs et vous avez le compte.

Suite à ce cauchemar, je repars, une fois de plus en mode "reconstruction". Reprise de confiance, pas besoin, j'ai une confiance absolue en mon jeu en NL100... quand je ne tilte pas. Mais franchement, vu les horreurs que j'ai prises, impossible de ne pas tilter. Ca m'est arrivé de nombreuses fois de tilter, mais je suis quasiment toujours revenu (excepté cette nuit là). Je tilte 15, 20 minutes, mais après je me reconcentre. Et c'est ce que j'ai fait pour regagner progressivement toutes les caves perdues. En rejouant un jeu solide 19/15/3 certes "robotique", mais que voulez vous, c'est comme ca que jouent tous les meilleurs gagnants.

En 8 jours, je suis de retour quasiment au point de départ. Mais après 5 jours d'absence, je rechute de 1K. Décidément pas mon mois ; j'ai notamment perdu 3 AA contre des fishs complets dans des pots à plus de 300BB. Quand ca veut pas.... Je commence à croire que je suis victime d'une sorte de malédiction, parce que franchement quand on joue bien et qu'on a pas grand chose à se reprocher, c'est extremement frustrant de voir les caves s'envoler devant vous. Mais je m'accroche et finis par encore une fois remonter, mais pas encore à mon niveau maximum de +2,6K.

Je termine le mois de mai avec une nouvelle session épique de 14 heures qui aura été encore une fois un cauchemar absolu : -800 au bout de 5700 hands, +3 au bout de 7800. Le constat est clair pour moi : j'ai pris tout simplement un nombre d'horreurs incalculable ce mois ci. J'ai joué 7 mois pleins une moyenne de 30K hands, et jamais je n'ai pris autant de one or two outer dans la gueule, de flush backdoor, etc. C'est normal d'en prendre, mais bon parfois il y en a un peu plus que la "normale". Et d'ailleurs ca me fait penser que j'ai mis de belles horreurs aussi.

J'avais annoncé vouloir terminé le mois à +4K hors RB et commencer la NL200, on en est quand meme assez loin. La NL200, je ne suis pas encore à mon avis au niveau. L'aggression est infiniment plus importante sur cette limite là, hors de question de jouer passif. Je pense d'ailleurs que la NL200 est une sorte de tournant dans la "carrière" d'un joueur online. Il y a à mon avis un gap assez important. Les fishs se raréfient, et c'est donc de plus en plus compliqué. Je m'attends donc à prendre des claques au début, mais de toute façon quand j'étais passé de la NL25 à la NL50 et de la NL50 à la NL100, j'avais déjà ressenti cette notion de gap, et j'avais mis du temps à m'adapter. Mais dans mon esprit, il n'est pas question que je reste dans mon petit "confort" (parfois douloureux tout de meme) de la NL100. J'y ai déjà passé trop de temps à mon gout, et ca me fatigue de voir toujours les memes regulars. Et puis tout joueur qui se respecte a l'envie naturelle de progresser, de franchir les étapes. Sans doute qu'à la fin de ce mois des shots seront effectués, quand j'aurai atteint les 11,5/12K de BR. Pour l'heure, je suis sur le point d'atteindre la barre symbolique des 10K de BR et je démarre, comme d'habitude, bien le mois avec 4,48BB/100 sur 7300 hands.